Seleccione su región
Please choose a region

Remarque :

Veuillez accepter nos directives pour l’utilisation de cookies et de Google Maps afin de pouvoir utiliser cette fonction : Sur ce site Internet, nous utilisons des cookies afin que nous puissions vous montrer facilement et le plus rapidement possible les informations. Des cookies de tiers sont également activés, notamment ceux de Google (services : Google Maps, Google Analytics). Vous trouverez de plus amples informations dans notre déclaration de protection des données. De plus, nous utilisons Google Maps afin de vous afficher les revendeurs proches de chez vous et de pouvoir vous proposer de meilleures fonctions de protection. Pour cela, votre site et votre adresse IP sont envoyées à Google Maps. Veuillez accepter l'utilisation des cookies et l’utilisation de l’API de Google Maps afin de pouvoir utiliser notre site Internet dans son intégralité.

Vous n'êtes pas à la pointe de la technique?

La version de votre navigateur n'est pas compatible avec toutes les fonctionnalités de notre page d'accueil.
Veuillez mettre à jour votre navigateur.

Nous avons besoin de votre consentement.

Notre site web utilise des cookies afin que nous puissions vous montrer toutes les informations aussi rapidement et facilement que possible. Vous trouverez des informations détaillées à ce sujet dans notre politique de confidentialité. Nous vous prions de consentir à l’utilisation des cookies et de Google Maps afin de pouvoir utiliser notre site web dans son intégralité. Si vous ne donnez pas votre consentement, seuls les cookies nécessaires et de sécurité seront activés. Ces cookies sont indispensables à l’utilisation de ce site web.

Configuration des cookies

Ici, vous pouvez configurer individuellement les cookies sur notre site internet. Vous trouverez de plus amples informations sur les différents cookies ci-après dans notre déclaration de confidentialité.

  • Cookies obligatoires.

    Lorsque vous accédez à notre site internet, nous enregistrons automatiquement vos préférences linguistiques afin que le site soit affiché dans la langue de votre choix. Si, pendant votre visite, vous changez de pays et de langue, ce paramètre sera également sauvegardé. En outre, des données associées, notamment nécessaires pour la section My Bike, sont sauvegardées même après que vous ayez quitté la page, et ce dans le but de vous reconnaître lors de votre prochaine visite. Ceci s’applique également à l’information relative à l’autorisation des cookies. Si vous ne les avez pas autorisés, ils ne seront pas utilisés. Sans ces cookies, vous ne pouvez malheureusement pas utiliser notre site internet.

  • Pour votre sécurité.

    Pour garantir l’envoi sécurisé des formulaires tels que le formulaire de contact ou l’enregistrement, nous utilisons un cookie csrftoken afin de nous protéger des attaques CSRF (cross site request forgery). Le cookie « __cfduid » est également essentiel pour la sécurité. Ce cookie sert à identifier les visiteurs lors de l’utilisation d’une adresse IP commune et à confirmer que la visite est faite depuis un appareil connu, même si vous consultez notre site web via un réseau éventuellement non sécurisé (comme des réseaux publics).

  • Pour une expérience utilisateur optimale.

    Afin que vous puissiez rechercher rapidement un revendeur, nous enregistrons votre code postal et d'autres données de localisation (sous la forme d'adresse IP) à l'aide de cookies. Cela permet d'afficher le revendeur le plus près de chez vous. En outre, un cookie nous permet également d’enregistrer le dernier vélo que vous avez consulté afin qu’il soit affiché lors de votre prochaine visite.

  • Pour nos statistiques et notre développement.

    Sur notre site, nous utilisons des cookies tiers, notamment de Google. Nous utilisons Google Analytics pour collecter des données statistiques. Pour cela, un ID univoque est enregistré. Il permet de collecter des informations sur le comportement des utilisateurs sur notre site internet (nombre de visiteurs, durée de la visite, etc.). Une autorisation est également nécessaire pour la désactivation du traçage Google pour chaque ID de traçage. En outre, les cookies permettent d'optimiser la performance de notre site web.

  • Google Maps.

    Afin que vous puissiez trouver rapidement un revendeur et obtenir sa géolocalisation, nous utilisons Google Maps. Les cookies permettent d’enregistrer vos données de géolocalisation sous la forme d’une adresse IP, d’un ID de votre appareil et la localisation de l'appareil que vous utilisez. Ainsi, nous sommes en mesure d'afficher des résultats dans votre ville et ses alentours. Pour cela, vous devez impérativement autoriser l’utilisation de Google Maps.

« La révolution des transports se décide dans les villes. »

Le Dr. Stefan Gössling est à la tête du Think Tank T3. Cet institut de recherche, financé entre autres par Riese & Müller, est dédié aux aspects théoriques et pratiques de la mobilité. Stefan nous explique en 5 points pourquoi l’heure est venue de révolutionner les transports et le rôle qu’ont à jouer les E-Bikes et vélos Cargo.

Dr. Stefan Gössling | photo: © Linnea Rinsche

1.) Pour rouler en voiture, la société paie – à vélo, elle profite.

Si le coût réel des trajets était connu de tous, rares seraient ceux à prendre leur voiture pour se rendre de Paris à Marseille. En Allemagne, chaque kilomètre parcouru en voiture coûte 27 ct à la société, tandis qu'un kilomètre à vélo lui rapporte 30 ct. Une bonne raison pour que la sphère politique soutienne le cyclisme.

D’autant que l’utilisation d'une voiture a également un coût à titre privé, surtout si on prend en considération le coût de possession sur toute une vie. Des calculs que nous avons réalisés dans notre Think Tank T3, et que nous publierons bientôt. Ces conclusions nous poussent à repenser fondamentalement nos choix en matière de transport.

2.) Une mobilité neutre sur le plan climatique nécessite des solutions personnalisées.

25 % de l’ensemble des émissions sont dus au transport. Pour mettre un terme aux perturbations climatiques, nous avons 30 ans pour ramener à 0 les émissions – d’ici 2050.

La mobilité a un caractère très personnel : une personne peut se déplacer très fréquemment en avion, une autre à vélo. En matière d’empreinte écologique, la différence est immense. Nous ne pouvons donc nous contenter d’une vision systémique, mais nous devons nous pencher sur l’individu.

  • Dans les faits, la plupart des Allemands, soit 81 % des ménages, possèdent une voiture :

    et surtout, on compte de plus en plus de voitures par foyer. Au total, un million de nouvelles voitures entrent chaque année dans le parc allemand. Ce qui explique que nos émissions sont restées constantes ces 25 dernières années.

    Si cette tendance se poursuit, il sera impossible pour le secteur du transport allemand d'atteindre l'objectif de « neutralité carbone » fixé par la communauté internationale.

3.) Une voie sur deux devrait donc être une piste cyclable.

Notre problème étant essentiellement individuel, il n’est pas possible de le résoudre uniquement par des évolutions techniques. Nous devons changer de comportement en matière de transport et rompre la tendance de ces dernières années consistant à utiliser de plus en plus la voiture et l’avion.

Ce qui n’est possible que si nous développons des alternatives attractives. Nous avons besoin de transports publics fiables et d'infrastructures urbaines axées sur la circulation des piétons et des vélos. Une voie sur deux devrait en fait être une piste cyclable. 

  • Le vélo est un moyen de transport très efficient :

    dans les villes allemandes, il permet de se rendre partout, soit dans un rayon de 5 kilomètres, en peu de temps. Il n’est même pas forcément nécessaire de posséder un E-Bike pour cela.

    Il est également prouvé qu'une grande partie des trajets peuvent être réalisés à vélo. Fribourg en est un bon exemple, avec 34 % des trajets parcourus à vélo, et près de 27 % pour les Pays-Bas.

Il ne nous reste que peu de temps jusqu’à 2050. Surtout si on considère que, même face aux conditions extrêmes d'une pandémie, toutes les villes n'étaient pas prêtes, et de loin, à créer des pistes cyclables temporaires. L’heure est donc venue pour les villes de s’engager plus fermement en faveur des cyclistes.

Reste à savoir si les politiques voudront mettre en œuvre les mesures nécessaires, mais une chose est sûre : la révolution des transports se décidera dans les villes.

4.) L’E-Bike est la solution idéale pour les trajets quotidiens à moyenne distance.

Les villes allemandes sont saturées par le trafic pendulaire. L’espace devient plus précieux, et donc plus cher : beaucoup n’ont plus les moyens de vivre en centre-ville et sont contraints de déménager dans les campagnes environnantes. Ce qui augmente la durée des trajets, et provoque de sérieux encombrements aux heures de pointe.

L’E-Bike semble donc le choix évident, même pour les trajets de plus de 10 kilomètres. Mais pour que ce moyen de transport soit plus attractif au quotidien, les villes doivent poursuivre leurs efforts d’amélioration des infrastructures.

  • Une comparaison avec d'autres pays montre que l'Allemagne est à la traîne :
    • il existe par exemple à Beijing des ronds-points pour les cyclistes. Une solution qui leur évite d’avoir à attendre au feu, tout en assurant la séparation des modes de transport.
    • L’objectif actuel de la stratégie de planification de Copenhague est d’augmenter la vitesse moyenne à vélo.

     



De nombreuses études soulignent également que le vélo est bénéfique pour la santé : les personnes qui se mettent au vélo ont tendance à s’y tenir.

Et sa pratique a de nombreux effets positifs. Sur le plan physique bien entendu, l’exercice étant bon pour la santé, mais aussi sur le plan mental : le vélo est source de nombreux petits moments de plaisir.1

5.) Le vélo Cargo joue un rôle crucial dans le monde de la livraison

Nous vivons dans une culture de la commande en ligne. Celle-ci génère aujourd’hui un trafic élevé de livreurs dans les villes.

Les circuits de livraison doivent se restructurer, en découpant le transport en plus petites unités. Les services de livraison motorisés doivent se rendre dans des hubs, depuis lesquels partent des vélos Cargo ou vélos porteurs pour apporter les biens à destination. Une solution bien plus efficace que d’encombrer les centres-villes d’énormes camionnettes.

Mais elle implique de repenser le service. Pour beaucoup d’entreprises de livraison, cette solution reste trop coûteuse et exigeante en termes de main-d'œuvre. L'idée dominante reste qu’une grande camionnette avec un seul chauffeur coûte moins cher que trois livreurs à vélo Cargo.

  • Le vélo Cargo ouvre de vastes opportunités :

    en particulier pour les parents devant conduire leurs enfants au club de sport et les ramener. Souvent des femmes, connues aux États-Unis sous le nom de « soccer moms ».

    À Copenhague, une campagne a été menée pour redéfinir cette expression, qui y désigne maintenant les personnes emmenant leurs enfants à la crèche sur un vélo cargo. Une expérience bien plus vivante pour les enfants, qui leur apprend en quoi le vélo est un mode de locomotion naturel et une forme de culture.

  • À propos du Dr. Stefan Gössling

    Stefan Gössling a étudié la géographie et la biologie à Münster, et fait une thèse en écologie humaine à l’université suédoise de Lund. Il a fait un post-doctorat en géographie humaine dans la région de Fribourg, avant d’obtenir une chaire à Lund. Au cours de ses travaux, il s’est à plusieurs reprises heurté aux limites, notamment administratives, des recherches universitaires. Il a donc fondé son propre institut de recherche indépendant : le Think Tank T3.

  • À propos du Think Tank T3

    Son objectif : investir autant de fonds que possible, issus de parrains comme Riese & Müller, dans des postes de recherche et veiller à en garantir la pertinence scientifique. Entre autres critères, une recherche pertinente doit faire parler d’elle dans les médias nationaux comme internationaux.

    Les travaux de recherche se penchent sur un vaste champ d’applications qui couvre tout le domaine du transport. Et donc les sujets traités par les équipes sont tout aussi variés :

    par exemple les possibilités pour les politiques de taxer le trafic aérien, ou de réduire les émissions du trafic maritime, à quoi ressemble un itinéraire sûr pour se rendre à l’école du point de vue des enfants, ou comment penser la mobilité des personnes âgées dans les zones rurales.

1 Gössling, S., Nicolosi, J. and Litman, T. 2021. The health cost of transport in cities. Current Environmental Health Reports.