Seleccione su región
Please choose a region

Remarque :

Veuillez accepter nos directives pour l’utilisation de cookies et de Google Maps afin de pouvoir utiliser cette fonction : Sur ce site Internet, nous utilisons des cookies afin que nous puissions vous montrer facilement et le plus rapidement possible les informations. Des cookies de tiers sont également activés, notamment ceux de Google (services : Google Maps, Google Analytics). Vous trouverez de plus amples informations dans notre déclaration de protection des données. De plus, nous utilisons Google Maps afin de vous afficher les revendeurs proches de chez vous et de pouvoir vous proposer de meilleures fonctions de protection. Pour cela, votre site et votre adresse IP sont envoyées à Google Maps. Veuillez accepter l'utilisation des cookies et l’utilisation de l’API de Google Maps afin de pouvoir utiliser notre site Internet dans son intégralité.

Vous n'êtes pas à la pointe de la technique?

La version de votre navigateur n'est pas compatible avec toutes les fonctionnalités de notre page d'accueil.
Veuillez mettre à jour votre navigateur.

Nous avons besoin de votre consentement.

Notre site web utilise des cookies afin que nous puissions vous montrer toutes les informations aussi rapidement et facilement que possible. Vous trouverez des informations détaillées à ce sujet dans notre politique de confidentialité. Nous vous prions de consentir à l’utilisation des cookies et de Google Maps afin de pouvoir utiliser notre site web dans son intégralité. Si vous ne donnez pas votre consentement, seuls les cookies nécessaires et de sécurité seront activés. Ces cookies sont indispensables à l’utilisation de ce site web.

Configuration des cookies

Ici, vous pouvez configurer individuellement les cookies sur notre site internet. Vous trouverez de plus amples informations sur les différents cookies ci-après dans notre déclaration de confidentialité.

  • Cookies obligatoires.

    Lorsque vous accédez à notre site internet, nous enregistrons automatiquement vos préférences linguistiques afin que le site soit affiché dans la langue de votre choix. Si, pendant votre visite, vous changez de pays et de langue, ce paramètre sera également sauvegardé. En outre, des données associées, notamment nécessaires pour la section My Bike, sont sauvegardées même après que vous ayez quitté la page, et ce dans le but de vous reconnaître lors de votre prochaine visite. Ceci s’applique également à l’information relative à l’autorisation des cookies. Si vous ne les avez pas autorisés, ils ne seront pas utilisés. Sans ces cookies, vous ne pouvez malheureusement pas utiliser notre site internet.

  • Pour votre sécurité.

    Pour garantir l’envoi sécurisé des formulaires tels que le formulaire de contact ou l’enregistrement, nous utilisons un cookie csrftoken afin de nous protéger des attaques CSRF (cross site request forgery). Le cookie « __cfduid » est également essentiel pour la sécurité. Ce cookie sert à identifier les visiteurs lors de l’utilisation d’une adresse IP commune et à confirmer que la visite est faite depuis un appareil connu, même si vous consultez notre site web via un réseau éventuellement non sécurisé (comme des réseaux publics).

  • Pour une expérience utilisateur optimale.

    Afin que vous puissiez rechercher rapidement un revendeur, nous enregistrons votre code postal et d'autres données de localisation (sous la forme d'adresse IP) à l'aide de cookies. Cela permet d'afficher le revendeur le plus près de chez vous. En outre, un cookie nous permet également d’enregistrer le dernier vélo que vous avez consulté afin qu’il soit affiché lors de votre prochaine visite.

  • Pour nos statistiques et notre développement.

    Sur notre site, nous utilisons des cookies tiers, notamment de Google. Nous utilisons Google Analytics pour collecter des données statistiques. Pour cela, un ID univoque est enregistré. Il permet de collecter des informations sur le comportement des utilisateurs sur notre site internet (nombre de visiteurs, durée de la visite, etc.). Une autorisation est également nécessaire pour la désactivation du traçage Google pour chaque ID de traçage. En outre, les cookies permettent d'optimiser la performance de notre site web.

  • Google Maps.

    Afin que vous puissiez trouver rapidement un revendeur et obtenir sa géolocalisation, nous utilisons Google Maps. Les cookies permettent d’enregistrer vos données de géolocalisation sous la forme d’une adresse IP, d’un ID de votre appareil et la localisation de l'appareil que vous utilisez. Ainsi, nous sommes en mesure d'afficher des résultats dans votre ville et ses alentours. Pour cela, vous devez impérativement autoriser l’utilisation de Google Maps.

« La diversité est un trésor. »

Isabell Eberlein fait tout son possible pour faire entendre durablement la voix des femmes du secteur du vélo. Pour cela, elle a fondé l’initiative « Women in Cycling » aux côtés de nombreux partenaires et partisans, notamment Sandra Wolf, CEO de Riese & Müller. Portrait d’une actrice majeure du secteur, convaincue d’une chose : pour bien faire les choses, il faut mélanger de nombreux points de vue.

Isabell a fait ses études à Amsterdam : une métropole dont la renommée de l’infrastructure n’est plus à faire et qui présente une culture de la mobilité bien à elle. « À Amsterdam, on ne parle pas de « mobilité », mais simplement de se déplacer de manière pratique. Tout le monde a un vélo. Et tout le monde porte des vêtements normaux, et non pas ces tenues bizarres en Lycra. »

  • En apprendre plus sur Isabell Eberlein

    Détour par le monde ferroviaire

    La jeune politologue a finalement eu du mal avec les problématiques économiques, et a fini par « atterrir dans le monde de l’industrie ». Ses premiers pas professionnels, elle les fait dans des startups de transport public. Elle y découvre toutes les facettes du secteur de la mobilité. Mais aussi et surtout que « toutes les procédures liées aux transports publics sont lentes et fastidieuses. Je suis d’une nature bien trop impatiente pour ce secteur. »

    En 2015, elle déménage à Berlin. C’est alors la naissance de Changing Cities e. V., qui collecte 100 000 signatures en juin 2016 pour se présenter à un référendum populaire et devenir un organe de décision à l’échelle fédérale sur les questions liées au cycle. « Un vent de renouveau qui m’a laissé penser que nous pourrions faire aussi bien ici qu’aux Pays-Bas ». Elle décide alors de lier plus étroitement sa vie professionnelle à sa passion. Un idéal dont elle s’approche en devenant consultante en mobilité pour bicicli GmbH.


    « Garder une vue d’ensemble. »

    « J’ai vraiment trouvé ma place quand je suis devenue directrice de l’agence Velokonzept. Nous formons une plateforme qui regroupe des personnes aux profils très différents, issus par exemple de la politique ou de l’industrie. »

    Isabell Eberlein et son équipe organisent des événements, ou travaillent en collaboration avec des communautés telles que le think tank Bikebrainpool. « Ce que je préfère dans mon métier, c’est que je peux garder une vue d’ensemble sur le secteur. » Une position riche en enseignements : « Bien sûr, l’infrastructure est importante. Mais bien souvent, le problème vient de la culture. Pour que les choses bougent, c’est d’abord à nous tous de changer nos habitudes. »

#Diversity au sens large

En plus d’assurer la direction de l’agence Velokonzept, Isabell Eberlein siège également au conseil d’administration de Changing Cities e. V. Elle s’y occupe de la mise en réseau à l'échelle nationale des décisions liées au cycle. Dans son quartier de Friedrichshain-Kreuzberg à Berlin, elle s’engage dans des initiatives touchant « aux femmes et aux vélos ». En 2019, elle organise pour la première fois un événement exclusivement féminin dans le cadre de la Journée des droits des femmes – un jour férié à Berlin – sous le nom de « Purple Ride », afin de connecter la cause féministe à celle du cyclisme.

« La diversité est d’une importance cruciale pour le secteur, aussi bien au niveau politique, économique que social. D’où une question simple : comment entrer en relation avec de nouveaux groupes ? S’il est important à mes yeux de faire entendre la voix des femmes, il faut néanmoins penser la diversité au sens large. Il faut aussi prendre en compte les personnes de tous les âges et de toutes les origines. »

  • « Les divers groupes impliquent des mobilisations différentes »

    Isabell se souvient d’une semaine de projet organisée dans une école du quartier berlinois de Neukölln. « Les élèves avaient des vélos parmi les meilleurs du marché, mais tous ont trouvé ce moyen de locomotion fatigant et pénible ». Des points de vue qu’il est nécessaire de prendre en considération. Il ne suffit pas de poser des questions, mais de partager des avis et des expériences, par exemple par la pratique.

    Une question fondamentale est de se demander comment entrer en contact avec de nouvelles communautés. Isabell a tiré quelques enseignements de ses échanges avec l’organisatrice d’une communauté turque : « Il est nécessaire de construire des ponts. Comment pourrais-je, en tant que femme allemande, comprendre ce qui est important pour une femme, une adolescente ou une jeune fille musulmane ? »

    Certains groupes mobilisent leurs membres d’une manière qui peut sembler déroutante pour d’autres. Par exemple en se concentrant bien moins sur les aspects politiques, au profit de la dimension communautaire.

Pour bien faire les choses, il faut mélanger de nombreux points de vue.

Imaginons par exemple une expérience : comment concevoir une commande vocale ? Supposons qu’une telle solution soit développée par une équipe entièrement composée d’hommes. Le jour de la présentation, une femme entre dans la pièce. Impossible de faire passer la moindre commande – l’appareil ne détecte pas sa voix. Et pour cause, il a été exclusivement testé avec des voix d’homme. « Bien sûr, le problème serait comparable si seules des femmes avaient assuré le développement » suppose Isabell Eberlein.

« L’exemple s’applique également aux infrastructures des villes. Elles ont principalement été pensées pour répondre aux besoins d’un profil type, celui d’un homme se rendant au travail. Mais d’autres itinéraires, comme le concept de « Mobility of Care », sont encore aujourd’hui trop souvent laissés de côté. Nous manquons de pistes et de possibilités de stationnement pour vivre un quotidien riche en courtes pauses et en étapes – de la boulangerie à la pharmacie, puis au travail, avant de retourner à la maison puis à l’école de musique. »

Il est également reconnu que les femmes tendent à éviter ce qu’elles estiment comme étant risqué. La présence de nombreuses femmes sur une infrastructure est donc un indicateur de la sécurité de celle-ci.
« En tant que véhicule universel, le vélo se doit de prendre en considération ces différentes perspectives. Ce qui implique également qu’un plus grand nombre de femmes devrait occuper des postes à responsabilités. »

Février 2021 : Women in Cycling (WIC) est une initiative cherchant à rassembler toutes les femmes évoluant dans le secteur du cycle à l’échelle mondiale. Son objectif est de créer un secteur plus diversifié et inclusif qui favorise l’égalité des chances, et d’exploiter ainsi le plein potentiel du vélo comme moyen de transport.

L’initiative met l’accent sur la mise en réseau, le partage d’expériences et de points de vue, ainsi que sur la création d’une plateforme et de structures de collaboration pour des projets et initiatives. Ses principaux outils sont un portail d’expertise et un groupe LinkedIn pour permettre l’échange d’idées, mais aussi d’offres d’emploi, ou pour simplifier la recherche d’expertes.

« Il devient ainsi possible à une directrice d’entreprise allemande de communiquer avec une scientifique néerlandaise spécialisée dans les nouveaux matériaux tout en obtenant immédiatement l’avis de représentantes de la société civile » explique Isabell Eberlein.

  • En apprendre plus sur l’initiative WIC

    Will Butler-Adams, PDG de Brompton : « Où sont les femmes ? »

    Isabell Eberlein a pris part à une réunion lors de l’Eurobike 2019, l’un des salons les plus renommés du secteur du cycle. Pour se retrouver dans une pièce remplie exclusivement d’hommes, ou presque.

    « Parmi les quelque 300 participants, seules 10 femmes étaient présentes. D’où une question évidente, posée par Will Butler-Adams, PDG de Brompton et principal intervenant : « Où sont les femmes ? Pourquoi ne sont-elles pas représentées ici ? ». De par sa position, sa question a eu de réelles retombées. « Nous devons faire quelque chose ». Une fois la réunion terminée, Isabell Eberlein s’est rapprochée des autres participantes et ensemble, elles ont eu une idée.

    Initiatrices de l’initiative WIC, en collaboration avec la Confédération européenne de l'industrie du cycle (CONEBI) :

    • Isabell Eberlein, Velokonzept
    • Lauha Fried, Cycling Industries of Europe (CIE)
    • Florence Grégoire, European Cyclists‘ Federation (ECF)
    • Angela van der Kloof, Mobycon